Que faire lorsque l’on est allergique et/ou intolérant alimentaire ?

En contactant notre organisme de formations professionnelles OAFormation , vous êtes assuré de répondre aux obligations d’affichage des allergènes utilisés dans vos cuisines ou encore de comprendre les mécanismes liés à la protection sanitaire alimentaire de votre clientèle. Que cela soit pour votre formation aux allergènes . Nos formateurs sont tous experts en sécurité alimentaire.

 

Que faire lorsque l’on est allergique et/ou intolérant alimentaire ?

Quand on souffre d’allergie(s) ou d’intolérance(s) alimentaire(s), il est nécessaire de supprimer de son alimentation le ou les aliments qui en sont responsables.

Ce n’est pas évident car ils peuvent prendre des formes variées (ingrédients, additifs…) et se retrouver de manière inattendue dans des denrées alimentaires du commerce (ex. : certaines charcuteries peuvent contenir du lactose). Le (la) diététicien(ne) est le (la) professionnel(le) de la santé le (la) plus apte à vous aider à déterminer quels aliments vous pouvez consommer sans problème, lesquels doivent être supprimés d’office et ceux qui nécessitent une lecture attentive de la liste des ingrédients avant tout achat ! Le (la) diététicien(ne),conseiller(e) en alimentation, vous guidera afin de vous maintenir en bonne santé.

 

Les tableaux proposés dans les pages suivantes concernent les allergies à l’œuf, aux protéines de lait de vache, à l’arachide, au céleri ou encore aux fruits à coque ainsi que l’intolérance au lactose ou aux sulfites. Ils peuvent déjà vous aider à faire un premier tri parmi les produits que vous désirez acheter.

Nous allons vous proposer une démarche pour appliquer correctement la gestion du risque allergique. Mais avant cela, passons en revue quelques notions sur l’étiquetage.

Où trouve-t-on les renseignements utiles sur les étiquettes des aliments préemballés ?

• Dans la dénomination de vente (qui précède souvent la liste des ingrédients,
à ne pas confondre avec le nom commercial),
• Dans la liste des ingrédients, repérable grâce au mot “ingrédients” suivi de
l’énumération de tous les ingrédients.


DEMANDEZ NOUS VOTRE DEVIS
Financer via votre CPF la formation hygiène alimentaire
Seulement 480€ net.

Lyon


2) Quelles sont les substances pour lesquelles on trouve plus facilement des informations dans les listes d’ingrédients ?

L’Union européenne a pris des dispositions afn de garantir une information plus précise quant au contenu des denrées alimentaires préemballées.

Certaines substances pouvant provoquer des réactions chez les personnes allergiques ou intolérantes doivent obligatoirement être étiquetées sous une référence claire dans les listes d’ingrédients quand elles ont été utilisées et qu’elles sont toujours présentes dans le produit fni même sous une forme modifée !

Ces substances sont au nombre de 14 actuellement :
• Les céréales contenant du gluten (à savoir blé, seigle, orge, avoine, épeautre,
kamut ou leurs souches hybridées) et les produits à base de ces céréales.
• Les crustacés et les produits à base de crustacés.
• Les œufs et les produits à base d’œufs.
• Les poissons et les produits à base de poissons.
• Les arachides et les produits à base d’arachides.
• Le soja et les produits à base de soja.
• Le lait et les produits à base de lait (y compris le lactose).
• Les fruits à coque, à savoir amandes, noisettes, noix, noix de cajou, noix de
pécan, noix du Brésil, pistaches, noix de Macadamia et noix du Queensland,
et les produits à base de ces fruits.
base de céleri.
• Le céleri et les produits à
• La moutarde et les produits à base de moutarde.
• Les graines de sésame et les produits à base de graines de sésame.
• L’anhydride sulfureux et sulftes en concentrations de plus de 10
mg/kg ou
10 mg/litre exprimées en SO2.
base de lupin.
• Le lupin et les produits à
• Les mollusques et les produits à base de mollusques.

ATTENTION !!! Le lupin et les mollusques ont été ajoutés récemment à la liste
ci-dessus.

Il existe des délais de transposition en droit Français et des délais d’écoulement des stocks.

Ces 2 derniers allergènes pourraient donc encore se retrouver sans être étiquetés dans certaines denrées alimentaires préemballées de longue conservation qui ont été emballées avant le 23 décembre 2008.

Pour aller plus loin:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.