L'Hebdo CHR

Respecter la réglementation lors de la rénovation des murs d’un laboratoire alimentaire

Les lambris PVC pour rénover murs et plafonds de la cuisine de votre restaurant

Rénovation des murs d’un laboratoire alimentaire

Si vous avez l’intention de concevoir, rénover ou mettre en conformité les murs d’un espace agro-alimentaire, qu’il s’agisse d’une pâtisserie, d’une boucherie, d’une cuisine pour un établissement commercial ou collectif, il est essentiel de respecter les réglementations strictes en matière de sécurité sanitaire pour ces locaux. Pour plus d’informations sur la conception et la rénovation d’un laboratoire alimentaire, veuillez consulter le lien suivant : https://www.nelinkia.com/blog/normes/conception-et-renovation-laboratoire-alimentaire.html

De même qu’il faut décrire son activité en maîtrisant les risques grâce à la méthode HACCP ou aménager son laboratoire dans l’espace en tenant compte du concept de « marche en avant », la réglementation fixe des objectifs clairs pour les surfaces murales. Il en va de même pour les sols, les plafonds et les portes.

Les murs sont la plus grande surface d’un laboratoire. Il est important d’y prêter attention et d’être conscient des risques potentiels qu’ils représentent pour l’hygiène et la sécurité alimentaire du laboratoire. Quels sont les matériaux autorisés ou interdits pour se conformer à la réglementation ? Existe-t-il de nouvelles tendances pour rénover ou recouvrir vos murs rapidement, à moindre coût et en toute conformité ?

Les murs peuvent être une source de contamination

Les murs constituent la barrière du laboratoire, où les risques quotidiens de contact avec le personnel, les emballages, voire les aliments, se manifestent. Imaginez, par exemple, un mur troué par de vieux appareils ou présentant des cavités dues à des chocs violents. Il est évident que ces zones difficiles d’accès sont propices à la prolifération des bactéries. De même, un mur poreux ou qui s’effrite (comme certaines peintures ou matériaux putrescibles) serait le terrain idéal pour initier une contamination alimentaire.

Les murs constituent donc une source importante de contamination si les matériaux utilisés pour les construire ne sont pas appropriés, s’ils sont mal installés ou s’ils sont mal entretenus.

Règlementation des murs pour les laboratoires agroalimentaires

Le règlement CE n°852/2004, relatif à l’hygiène et à la sécurité sanitaire des produits alimentaires, dans son annexe II, chapitre II, mentionne précisément le cas des murs dans un laboratoire alimentaire : « Les surfaces murales doivent être bien entretenues, faciles à nettoyer et, si nécessaire, à désinfecter. Pour ce faire, l’utilisation de matériaux imperméables, non absorbants, lavables et non toxiques est requise, ainsi qu’une surface lisse jusqu’à une hauteur appropriée pour les opérations, sauf si les exploitants du secteur alimentaire peuvent prouver à l’autorité compétente que d’autres matériaux utilisés sont appropriés ». Il est à noter que, conformément à la démarche HACCP, le législateur n’impose pas de solution technique prédéfinie, et qu’il appartient au professionnel de mettre en œuvre tous les moyens appropriés pour atteindre les objectifs fixés par la réglementation, en utilisant les matériaux adéquats.

Le saviez-vous ? :  Formation Permis d'exploitation

Les spécifications techniques d’un mur ou d’un revêtement mural en conformité avec la loi

En décomposant le texte réglementaire et en le développant, nous pouvons créer le profil d’un mur ou d’un revêtement mural idéal pour un laboratoire alimentaire, une cuisine professionnelle ou collective conforme à la loi. En résumé, le revêtement idéal doit être :

– lisse et facile à nettoyer (pas de rugosité)

– durable (pour résister aux chocs et aux rayures qui créent des aspérités)

– imperméable, résistant aux graisses et non absorbant (en d’autres termes, il ne doit pas devenir un terrain propice à la prolifération des germes)

– non toxique

De nombreuses options techniques et matériaux sont disponibles sur le marché pour la rénovation des murs. Cependant, il est important de vérifier que la solution choisie est en conformité avec la loi lors de la rénovation ou de la mise aux normes d’un laboratoire alimentaire.

Matériaux à éviter

En comparant les propriétés des matériaux avec le profil idéal du revêtement, il est facile d’en exclure certains, tels que les revêtements en bois, plâtre, dérivés de ciment, en raison de leur texture rugueuse, de leur imperméabilité à l’eau et aux graisses, ainsi que de la susceptibilité du bois à la pourriture.

  • En général, les peintures ne conviennent pas.
  • o Les peintures à base d’eau ne sont pas appropriées car le mur peut absorber l’humidité et se tacher.
  • o Il existe des peintures spécifiques et non toxiques pour les locaux en contact avec les aliments et les locaux agroalimentaires. Cependant, bien qu’elles soient faciles à appliquer, elles ne résistent pas bien à l’humidité (ce qui entraîne la formation de cloques), sont difficiles à nettoyer en cas de rayures et ont tendance à révéler rapidement le matériau de support, ce qui est contraire à la norme.
  • Il est fortement déconseillé d’utiliser du carrelage avec des joints en ciment. En effet, ces joints sont poreux et compliquent grandement le nettoyage, voire l’empêchent totalement.
Le saviez-vous ? :  Assurer la Conformité Hygiénique : Clé de la Réussite en Restauration Commerciale

Les faiblesses des matériaux traditionnels conformes

Les panneaux sandwichs (également appelés panneaux isothermes) constituent une solution idéale pour les projets de construction. Ils sont rapides à installer, économiques, isolants, faciles à nettoyer et esthétiques. S’ils peuvent également être utilisés dans le cadre d’une rénovation, leur installation réduit l’espace utilisable dans la pièce (l’épaisseur des panneaux varie de 40 à 100 mm). Cependant, à l’usage, ils peuvent devenir très fragiles, sujets aux chocs et aux rayures, et difficiles à nettoyer. Pour assurer leur longévité, il est important d’installer dès le départ des protections appropriées dans les zones critiques (par exemple, une protection en polyéthylène). Les panneaux cabossés ou percés sont très difficiles à réparer, il est donc nécessaire d’utiliser des revêtements adaptés pour rétablir leur conformité.

L’utilisation de l’inox, bien que très adaptée, n’est pas rentable pour couvrir tous les murs. Elle sera donc limitée à des zones spécifiques telles que celles situées au-dessus et autour des sources de chaleur (poêles, fours…).

Pourquoi le PVC est considéré comme un matériau idéal ?

Actuellement, l’utilisation du matériau PVC est une tendance populaire pour l’habillage ou la rénovation des murs dans les usines alimentaires ou les laboratoires pour les raisons suivantes :

– Le matériau est extrêmement lisse, imperméable, résistant à l’eau et aux graisses, facile à nettoyer et capable de résister aux chocs et aux rayures.

– Il est économique par rapport aux solutions traditionnelles et ne nécessite pas de gros travaux de construction ou de démolition des structures existantes dans le cas d’une rénovation.

– Le processus d’installation est simple et rapide, et ne perturbe pas le laboratoire pendant une période prolongée (dans de nombreux cas, le revêtement en PVC peut être installé en même temps que d’autres activités).

Les divers types de revêtements en PVC pour recouvrir les murs

Il y a deux catégories principales de produits destinés aux professionnels pour habiller ou rénover les murs, panneaux sandwich endommagés ou carrelages fissurés de vos laboratoires alimentaires : les plaques et les lambris.

Le saviez-vous ? :  Comment respecter les règles d’hygiène et de sécurité alimentaire

Les feuilles de PVC ou de polyester renforcées de fibres de verre sont proposées en grand format (2500*1200) et permettent un gain de temps considérable lors des travaux : une feuille peut couvrir 3 m2 en quelques minutes. Ces feuilles sont disponibles dans une gamme complète d’options : finition satinée ou brillante, disponible en blanc ou en différentes couleurs, et sont approuvées pour la sécurité alimentaire et la résistance au feu. Les plaques en PVC ou en polyester peuvent être fixées par collage ou par vissage sur des supports existants ou des cadres standard.

Les panneaux en PVC solide sont disponibles en grandes largeurs (33 cm) et en différentes longueurs jusqu’à 4 mètres. Les versions professionnelles disponibles sur le marché offrent une étanchéité garantie entre deux panneaux, ce qui les rend aptes à des lavages fréquents, y compris à l’aide d’une pompe à haute pression. D’une épaisseur de 8 à 10 mm, il est très résistant aux chocs et constitue une solution simple, rapide, efficace et économique pour rénover les panneaux isothermes des chambres froides et tous les types de murs, tels que le béton lisse ou irrégulier, les surfaces carrelées, dans les laboratoires alimentaires et les cuisines professionnelles. Son installation se fait sans effort puisqu’un seul opérateur peut transporter et installer les panneaux, contrairement aux plaques en PVC qui nécessitent deux opérateurs. La méthode de fixation par vis permet également un démontage facile.

La création, la rénovation et l’habillage des murs conformément à la réglementation en vigueur dans les laboratoires alimentaires ou les cuisines professionnelles nécessitent une sélection minutieuse des matériaux appropriés. L’aménagement ou la rénovation d’un laboratoire alimentaire est un investissement important en temps et en argent, mais il doit aussi constituer un investissement à long terme et un gage de sécurité. Ne sous-estimez donc pas l’importance du choix des revêtements muraux lors de la réalisation de votre projet !

Les mêmes précautions doivent être prises pour l’installation et la rénovation des plafonds dans les locaux agro-alimentaires. Le choix des accessoires (plinthes en PVC ou en polyéthylène, cornières, protections) doit également être soigneusement étudié par les professionnels pour une rénovation parfaitement réussie et conforme !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.