Fait maison logo

Ce qu’il faut savoir sur le logo « fait maison » dans la restauration

 

Le métier de restaurateur est un art à part entière. Il est destiné à tous ceux qui ont une passion pour la cuisine. Toutefois, la cuisine ne suffit pas. La connaissance des règles en vigueur constitue une balise au métier. Ainsi, tout restaurateur se doit de se conformer à ces règles pour éviter toute sanction. En effet, vous devez afficher certaines mentions en fonction de la préparation de vos plats. Le but est d’informer vos clients sur votre mode de cuisson et vos plats.

Les règles d’affichage du logo « fait maison »

Un plat « fait maison » est cuisiné sur place, à partir de produits bruts. L’arrêté fixant la mention « fait maison » a pris effet le 15 juillet 2014. L’arrêté a pour but de distinguer les restaurateurs et vendeurs de repas. En effet, afficher ce logo fait allusion à une préparation totale ou partielle des plats. Informer les clients sur la nature des plats fait partie des obligations du restaurateur. Dans le secteur de la restauration, 3 cas de figure se présentent. Si vous ne disposez d’aucun plat cuisiné sur place, n’affichez pas le logo, c’est interdit. Il se peut que la transformation ne concerne que certains plats. Ainsi, mentionnez-le dans la carte. Les plats concernés seront disposés en face de la carte. Si tous les ingrédients sont transformés dans le restaurant, le logo est libre pour vous. Enfin, la mention « fait maison » porte seulement sur les produits autorisés. Ainsi, à part les produits emballés, les surgelés ont rejoint le rang des produits transformés.

Que garantit ce nouveau logo ?

Un plat fait maison est toujours plus naturel que ceux mis en boîte. Et les clients font plus confiance à un menu élaboré par le restaurateur. De son côté, le restaurateur améliore sa visibilité et son image. Néanmoins, il convient d’apporter une précision. La mention fait maison diffère de maître restaurateur sur bien des points. Un plat fait maison est de loin naturel. Ce qui ne garantit pas sa qualité, son goût. En revanche, le label maître restaurateur est en guise de récompense pour votre cuisine. Mais vous pouvez opter pour l’ajout du logo bien que vous ayez l’autre label.

Si vous adoptez le fait maison, veuillez mettre une mention visible par la clientèle. En plus, il garantit une charte graphique plus attractive. Pour ceux qui œuvrent dans la restauration collective, les plats cuisinés sur place sont idéaux. Pour finir, il convient de noter que le logo est la propriété de l’État. Il est disponible sous 3 formats : EPS, PNG ou JPEG. Mais il y a aussi des bannières web. Celles-ci peuvent être à destination des professionnels, ou à des consommateurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.