L'Hebdo CHR

Comment sélectionner ses marques et sa gamme de produits à la pression ?

A moins d’avoir vécu dans une grotte ces dernières années, vous aurez sans doute remarqué que de nombreux bars à bières et bières spéciales remplacent au fur et à mesure des affaires jadis plus traditionnelles.

Sélectionner ses marques et sa gamme de produits à la pression

Le bar à bières, LE bar à la mode

Les pionniers en France dans ce style de bar étaient les Pubs à l’Anglaise, mais l’arrivée des bières Belges puis Américaines et plus récemment l’explosion des microbrasseries changent le paysage.

« Nous sommes passés en un an de 1 100 à 1 600 microbrasseries. En 2017, le rythme de créations était d’une tous les deux jours. Il a encore augmenté en 2018 et dépasse le seuil d’une par jour », affirme Maxime Costilhes, délégué général de Brasseurs de France dans le Monde en 2018. (https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/03/20/le-nombre-de-microbrasseries-francaises-a-explose-en-2018). Les marques et enseignes qui fonctionnaient dans un passé proche, même si elles dominent toujours le marché, voient leur part baisser au fur et à mesure des années.

Point important : Cette sélection de boissons doit correspondre à votre concept et à votre secteur d’implantation car d’un quartier à l’autre, d’une ville à l’autre les habitudes de vos consommateurs sont radicalement différentes (consultez un professionnel de la boisson pour en savoir plus)

Quelle(s) marque(s) de bière choisir ?

Le choix de votre gamme de bières va être déterminant pour animer votre établissement et peut même influer sur vos investissements initiaux. En France, le marché de la bière dans le CHR se partage entre des acteurs bien connus, ils brassent directement leurs bières ou ont des accords de diffusion dans le pays. Ces marques sont très connues, elles sont partenaires ou sponsors de grands évènements sportifs ou musicaux nationaux voire mondiaux. Elles sont présentes dans quasi tous les médias… Ainsi si vous les choisissez, vous bénéficierez de leur image de marque, de leur rayonnement et de leur action de communication au quotidien. Un plus non négligeable pour votre affaire ! De plus, elles disposent pour le CHR de moyen financiers colossaux. En effet, ces marques sont prêtes, en partenariat avec votre distributeur, à investir dans votre tirage pression (si le concept de votre établissement le permet, que leurs gammes correspondent à votre projet et que le distributeur y trouve un intérêt) nous traiterons ce sujet précis dans un autre article. Il vous est aussi possible d’opter pour une gamme de bières peu ou pas connue. Le marché de la bière est en train de subir un tournant. Les clients finaux veulent plus de local, plus de bio, préserver la planète, réduire leur empreinte carbone et veulent mettre plus de sens dans leurs achats. Ces marques ont de plus petits moyens et n’investissent pas toutes sur des tirages pression, mais si vous l’avez prévu dans votre enveloppe travaux dès le début, être propriétaire de son tirage pression peut-être un réel avantage sur vos confrères (consultez un professionnel pour en savoir plus)

 

L’explosion récentes des microbrasseries locales et artisanales proposent des gammes de produits qui remplissent les mêmes besoins que les grandes marques et vous permette de vous différencier. Votre établissement sera encore plus singulier et vos clients viendront chez vous car ils ne le trouveront pas ailleurs…

Le saviez-vous ? :  Stratégies Efficaces pour Diminuer le Taux de Turnover dans la Restauration

La gamme de produits

L’offre sur le marché de la bière tend depuis quelques années à se développer comme le marché du vin. Il y a toujours des bières blondes fraiches et désaltérantes en 1er bec mais depuis peu un nombre croissant de types de bières sont apparues (ou réapparues) sous l’impulsion des microbrasseries. Les gammes se sont étoffées, diversifiées et désormais il y a un vrai public de connaisseurs de bières. Je ne pourrais pas toutes vous les décrire ici, je vais donc vous présenter le 80/20 des bières à avoir sur son tirage pression.

Le 1er bec, la blonde (Lager ou Pils)

C’est le nerf de la guerre, ce sera quoi qu’il arrive votre bière la plus vendue. Pils ou Lager, vous allez vous en servir pour les demis, les Monacos, les Panachés ou quand vous voudrez offrir une tournée. Il faut que ce soit une bière de « soif » blonde, légère (entre 3 et 5%) qu’elle ai une pointe d’amertume mais pas trop, une bonne longueur en bouche mais dont le goût ne doit pas empêcher vos clients de reprendre « la petite sœur » tout en gardant le contrôle sur votre clientèle (pour savoir comment maitriser l’ivresse de vos clients).

Le 2ème bec, la bière spéciale

Bières Belge de dégustation, triple fermentation ou d’abbaye, elles sont plus complexes et plus travaillées que les bières blondes. Ces bières sont plutôt ambrées et titrent entre 7 et 10% d’alcool. Elles sauront ravir les clients qui souhaitent une bière un peu plus forte en goût, en arômes, en saveurs et se marient très bien avec une activité de restauration ou avec une planche de saucisson/ fromage par exemple.

Le saviez-vous ? :  Faillite restaurant

Le 3ème bec, la bière fruitée ou le cidre

Votre brasseur vous propose une bière à la cerise, la framboise, la pêche, à la violette au genépi ? Foncez ! Ces bières se vendent très bien car elles sont en général très sucrées et donc plus facile d’accès. Si l’un des convives présents dans votre bar n’est pas un féru de bières spéciales, ce breuvage aura de grandes chances de le satisfaire. Si le concept de votre établissement le permet, optez aussi pour ce jus de pommes gazeux bien connu en Bretagne, la clientèle anglo-saxonne y est accroc et sa consommation outre-manche est proche de la blonde chez nous.

Le 4ème bec, la blanche

Qu’elle soit de tradition Allemande ou Belge, la bière blanche satisfait de nombreux palais. Douce, légère en alcool, parfois citronnée avec des notes d’épices, peu forte, elle fait partie des incontournables du tirage pression. C’est un produit saisonnier, sa consommation en été est beaucoup plus forte, ce bec peut donc tourner en saison automne/hiver sur le bec ci-dessous.

Le 5ème bec, la bière de saison ou le bec tournant

De nombreux brasseurs proposent des brassins de saison. Qu’elles soient de printemps, de Noël, d’été etc… Elles vous permettront d’animer votre point de vente et de vous laisser jouer avec les saisons. Vos clients seront ravis, cela leur permettra de découvrir de nouvelles bières régulièrement. Vous pouvez intégrer sur ce bec des bières brunes en hiver, locales, bio, sans gluten, artisanales, voire même du vin. Vous devenez le dénicheur de saveurs de votre quartier, vous gagnez en réactivité, vous vous différenciez de vos confrères et rendez votre établissement dynamique aux yeux de vos clients. Mais attention, si vous disposez d’un contrat brasseur et/ou d’une mise à disposition de votre tirage pression cela n’est pas toujours aussi facile, renseignez-vous auprès d’un professionnel.

Le saviez-vous ? :  Dry january

Le 6ème bec, la Pale Ale, Indian Pale Ale ou NEIPA

Venues d’Angleterre et revisitées par leurs cousins Américains plus récemment elles couvrent un large spectre. Les Pale Ale sont souvent blondes à ambrées un peu plus fortes que les lager avec des notes de fruits exotiques et un peu plus amères.

Les IPA sont plus houblonnées, elles ont des notes herbacées, aux arômes de fruits de la passion avec une amertume prononcée, elles varient beaucoup en taux d’alcool en fonction des fabricants. C’est LA bière à la mode, quelle que soit celle que vous choisirez, elle ravira les zythologues en herbe de votre établissement. Aujourd’hui elles sont parfois remplacées ou cohabitent avec les New England Indian Pale Ale, version revisitée des IPA par les microbrasseurs du nord-est Américain avec des ajouts de céréales comme l’avoine. Elle leur donne une robe trouble assez opaque, sont d’aspect laiteuse et de couleur orangée avec des notes fruitées plus prononcées.

Conclusion

Avec ces 6 becs de bières, vous pourrez satisfaire une large clientèle, si vous avez la chance d’avoir un bec tournant qui vous appartient, amusez-vous et amusez vos clients ! Vous pouvez aussi agrandir votre sélection grâce a de nombreuses références disponibles en bouteilles (les dernières tendances étant désormais sur des bières acides). Cela vous permettra de tester auprès de votre clientèle de nouveaux produits pour éventuellement les proposer à la pression si elles existent. Enfin, n’oubliez pas d’animer votre point de vente en ne manquant pas certains rendez-vous incontournables de la bière tout au long de l’année, La Saint Patrick et L’Oktoberfest étant deux très bonnes raisons de faire la fête !

Bonnes ventes !

Benjamin Aupetit – Sté DBS SAS – Boissons sur mesures

Expert Beverage pour OA Formation

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.