Créer un restaurant esthétique respectant les normes ERP

Associer l’esthétique et le réglementaire dans son restaurant

Comment allier les normes réglementaires et l’esthétique dans son restaurant ?

D’un côté, il faut répondre à certaines normes et contraintes réglementaires pour pouvoir ouvrir son établissement CHR (respecter les normes spécifiques aux ERP). D’un autre côté, l’ambiance et la décoration des lieux sont nécessaires pour séduire la clientèle. Il est donc parfois compliqué d’associer ces deux volontés. Cependant, vous pouvez faire appel à un architecte d’intérieur tel que  UCO, car il saura vous offrir ce dont vous avez besoin. En effet, l’architecte saura faire des contraintes réglementaires un atout esthétique.

Les principaux points importants sont tout d’abord,l’accessibilité aux personnes à mobilité réduites (PMR) ainsi que la sécurité en cas d’incendie. Il est donc demander de bien aménager ergonomiquement et fonctionnellement ses locaux. Il faut également une bonne signalisation. Pour les questions de sécurité incendie, les solutions se trouvent principalement dans l’aménagement spatial, le choix de matériaux et la signalisation.

L’accessibilité pour tous

Vous souhaitez faire de la commande au bar uniquement ? Vous pouvez, mais il faudra bien penser votre comptoir. En effet, il faut que les personne en fauteuil roulant ou encore une personne chargée y accède facilement.
De plus, lorsqu’un client souhaite régler ou passer sa commande l’action doit être la plus pratique et la plus facile pour lui. En effet, toute personnes, sans exception et quelque soit sont degré de mobilité doit avoir accès à la banque d’accueil. Il est donc fortement conseillé d’avoir un comptoir de bar situé à une hauteur entre 70 cm et 80 cm du sol. Finalement, cette hauteur est obligatoire sur au moins 60 cm.
Alors comment allier esthétique et norme ? Amusez vous avec le design en prenant un comptoir qui répond à cette norme tout en étant original. Cela permettra de retenir l’attention des clients.
Pour éviter toutes erreurs en terme de réglementation et/ou de goûts je vous conseille de faire appel à un architecte d’intérieur. En effet ce dernier prendra en compte les contraintes réglementaires, les contraintes du lieux, votre concept et répondra parfaitement aux attentes réglementaires et à vos attentes personnelles.

Être vu par tous

Maintenant, concernant la législation des personnes malvoyantes, la législation impose des éléments contrastes visuellement par rapport à l’environnement immédiat. Prenez donc cette contrainte pour affirmer votre présence de façon visuelle !
Il est donc demandé d’avoir au minimum deux bandes signalétique de 5 cm sur votre porte située entre 1m10 et 1m60 de hauteur. Vous avez le choix de la couleur, de la forme alors amusez vous ! Pourquoi ne pas mettre votre logo en format XXL au milieu de votre porte ? Ou alors y apposer un joli graphisme très tendance actuellement ? Le choix est donc très large tant que cela permet de bien repérer la surface vitrée.

Les autres éléments réglementés

Finalement, concernant les rampes d’accès, la taille des toilettes ou encore les escaliers et leur rambardes. Tous ces éléments architecturaux nécessitent une attention particulière, quant aux normes auxquelles ils doivent répondre. Ils sont cependant autant de supports qui permettent de mettre en avant votre identité visuelle. Dans le cas d’un comptoir ou d’une devanture comme je vous ai expliqué plus haut. En allant au -delà des règles en vigueur, les architectes valorisent ces contraintes pour en faire des éléments visuellement esthétiques.

Ainsi, il faut que vous soyez créatif afin d’allier réglementation et esthétique. Cependant, pour éviter toutes erreurs, je vous conseille fortement de faire appel à un architecte d’intérieur. Vous rencontrerez un spécialiste de cette problématique durant votre stage Permis d’exploitation débit de boissons.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.