L'Hebdo CHR

Plan de Maîtrise Sanitaire : Formation et Bonnes Pratiques d’Hygiène en Restauration Commerciale

‍Image Source: FreeImages


La sécurité alimentaire est d’une importance primordiale dans le secteur de la restauration commerciale. Pour garantir la sécurité et la salubrité des aliments, il est essentiel de mettre en place un plan de maîtrise sanitaire (PMS) efficace et de former le personnel aux bonnes pratiques d’hygiène. Dans cet article, nous explorerons les principaux aspects du PMS et de la formation en hygiène alimentaire, en mettant l’accent sur le guide des bonnes pratiques d’hygiène et la méthode HACCP.

I. Introduction à la réglementation en matière d’hygiène alimentaire

Avant d’entrer dans les détails du PMS et de la formation en hygiène alimentaire, il est important de comprendre les exigences réglementaires en vigueur. En France, les établissements de restauration commerciale sont soumis à des règles strictes en matière d’hygiène alimentaire, tant au niveau européen que national. Le paquet hygiène, qui régit l’ensemble du secteur alimentaire, impose des obligations spécifiques aux opérateurs du secteur de la restauration commerciale.

II. Le rôle du plan de maîtrise sanitaire (PMS)

Le plan de maîtrise sanitaire (PMS) est un élément clé de la gestion de la sécurité alimentaire en restauration commerciale. Il s’agit d’un ensemble de procédures et de mesures préventives visant à prévenir les risques sanitaires liés à la manipulation, à la préparation et à la vente d’aliments. Le PMS doit être adapté aux spécificités de chaque établissement et doit être régulièrement mis à jour pour assurer une sécurité alimentaire optimale.

Le PMS comprend plusieurs volets importants, tels que :

1. L’hygiène du personnel

L’hygiène du personnel est un aspect essentiel de la sécurité alimentaire. Les employés doivent respecter des normes strictes d’hygiène personnelle, notamment en matière de lavage des mains, de port de vêtements de protection appropriés et de manipulation des aliments de manière hygiénique.

Le saviez-vous ? :  En quoi consiste la loi anti-gaspillage pour un restaurant, concrètement ?

2. Le respect des températures de conservation, de cuisson et de refroidissement

Le maintien des températures adéquates est crucial pour garantir la sécurité des aliments. Les aliments doivent être conservés à des températures appropriées pour éviter la prolifération des bactéries. De même, la cuisson des aliments doit être effectuée à des températures suffisantes pour éliminer les micro-organismes pathogènes, et le refroidissement doit être réalisé rapidement pour éviter leur multiplication.

3. Les durées de vie des produits alimentaires

Il est important de respecter les durées de vie indiquées sur les emballages des produits alimentaires. Les aliments périmés peuvent présenter des risques pour la santé des consommateurs, tels que des toxi-infections alimentaires.

4. Les procédures de congélation/décongélation

La congélation et la décongélation des aliments doivent être effectuées correctement pour préserver leur qualité et leur sécurité. Des procédures spécifiques doivent être suivies pour éviter la contamination croisée et garantir la sécurité des aliments.

5. L’organisation, le rangement et la gestion des stocks

Une organisation efficace des stocks est essentielle pour prévenir les risques de contamination et de détérioration des aliments. Les denrées alimentaires doivent être stockées dans des conditions appropriées, en évitant le contact direct avec le sol et en respectant les principes de la marche en avant.

III. Le Guide des Bonnes Pratiques d’Hygiène (GBPH)

Le Guide des Bonnes Pratiques d’Hygiène (GBPH) est un document essentiel pour les professionnels de la restauration commerciale. Il s’agit d’un outil qui fournit des recommandations spécifiques sur les bonnes pratiques d’hygiène à adopter dans chaque étape de la chaîne alimentaire, de la réception des matières premières à la livraison du produit final.

Le saviez-vous ? :  Le PVBAN et les Impératifs de Formation pour la Vente Nocturne d'Alcool : Un Guide pour les Épiciers et Livreurs

Le GBPH est spécifique à chaque secteur d’activité de la restauration commerciale et doit être suivi par tous les établissements concernés. Il constitue une référence pour les opérateurs du secteur et les aide à mettre en place les procédures et les contrôles nécessaires pour assurer une sécurité alimentaire optimale.

IV. La méthode HACCP

La méthode HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point) est un système d’analyse des dangers et de maîtrise des points critiques. Elle est utilisée dans le cadre du PMS pour identifier, évaluer et contrôler les dangers potentiels liés à la sécurité alimentaire. La méthode HACCP repose sur 7 principes fondamentaux qui doivent être appliqués de manière rigoureuse pour garantir une sécurité alimentaire optimale.

Les 7 principes de la méthode HACCP sont les suivants :

  1. Identifier les dangers potentiels liés à la sécurité alimentaire
  2. Déterminer les points critiques de contrôle (PCC)
  3. Établir des limites critiques pour chaque PCC
  4. Mettre en place des procédures de surveillance des PCC
  5. Mettre en place des actions correctives en cas de défaillance d’un PCC
  6. Vérifier l’efficacité du système HACCP
  7. Établir des procédures de documentation et de tenue des registres

V. La formation en hygiène alimentaire

La formation en hygiène alimentaire est une exigence légale pour les établissements de restauration commerciale. Elle vise à fournir aux professionnels les connaissances nécessaires pour mettre en œuvre les bonnes pratiques d’hygiène et assurer une sécurité alimentaire optimale.

La formation en hygiène alimentaire peut être dispensée par des organismes de formation habilités tels que oaformation, qui propose des formations en ligne de qualité. Les cours de formation couvrent différents aspects de l’hygiène alimentaire, tels que l’identification des dangers microbiologiques, les procédures de nettoyage et de désinfection, la gestion des stocks, la traçabilité des produits, etc.

Le saviez-vous ? :  Fin du RSI pour les indépendants, bientôt la fin d'un calvaire ?

À la fin de la formation, les participants reçoivent une attestation de formation qui témoigne de leur capacité à appliquer les règles élémentaires d’hygiène alimentaire. Cette attestation est souvent requise lors des inspections sanitaires ou lors de l’ouverture d’un nouvel établissement de restauration commerciale.

Conclusion

La sécurité alimentaire en restauration commerciale est une préoccupation majeure. Pour garantir la sécurité et la salubrité des aliments, il est essentiel de mettre en place un plan de maîtrise sanitaire efficace et de former le personnel aux bonnes pratiques d’hygiène. Le respect des normes d’hygiène alimentaire et l’application de la méthode HACCP sont des éléments clés pour assurer la qualité et la sécurité des aliments servis dans les établissements de restauration commerciale. N’oubliez pas de suivre une formation en hygiène alimentaire et de mettre en place un guide des bonnes pratiques d’hygiène adapté à votre secteur d’activité pour garantir la sécurité et la satisfaction de vos clients.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.