L'Hebdo CHR

6 questions à se poser avant de reprendre un restaurant

La reprise d’un restaurant peut être un excellent moyen de réaliser votre rêve d’être propriétaire d’un restaurant. Vous évitez les premières années difficiles pour faire décoller un restaurant. Comme pour l’achat d’une franchise de restaurant, vous obtenez une reconnaissance de nom instantanée et une base de clients intégrée. Vous n’avez pas à créer un business plan et un menu à partir de zéro. Mais, lors d’un achat, vous héritez du bien, mais aussi des choses qui ne vont pas. Il pourrait y avoir un problème financier ou juridique qui vous attend. Si l’établissement existant n’a pas une bonne réputation, vous aurez beaucoup de mal à changer l’idée que se font les clients.

Avant de sauter le pas et faire une offre sur le restaurant ou votre bar préféré, vous devenez analyser attentivement ce que vous allez acheter. En effet, il y a tant de chose à prendre en considération lorsque vous ouvrez un nouveau restaurant. C’est un peu comme lorsque vous achetez une voiture d’occasion : vous voulez tout savoir avant de vous retrouver avec un pépin.

De ce fait, je vous propose quelques éléments clés à prendre en considération.

Questions à se poser avant de reprendre un restaurant

1. Questions à se poser avant de reprendre un restaurant : Pourquoi le restaurant est-il à vendre ?

C’est la plus grande question : pourquoi veulent-ils vendre ? Après tout, si le restaurant est un succès pourquoi voudraient-ils s’en débarrasser ? Il y a deux principales raisons de vendre un restaurant :

  1. Les restaurateurs veulent prendre leur retraite, ou souhaitent se reconvertir professionnellement. Des complications de santé, des problèmes familiaux ou d’autres problèmes personnels peuvent rendre la possession d’un restaurant trop difficile pour certaines personnes.
  2. Ils ne gagnent peut-être pas assez d’argent pour couvrir leurs frais généraux et veulent vendre leur restaurant avant de perdre la totalité de leur investissement.
Le saviez-vous ? :  Comment ouvrir un restaurant ?

2. Questions à se poser avant de reprendre un restaurant : Quelle est la situation financière ?

Avant d’acheter un restaurant, vous devez savoir si ce sera une activité viable pour vous. Peu importe combien vous aimez ce bar à tapas ou qu’il a l’air réussi, vous devez analyser les données financières au microscope. Cela vous fera prendre conscience de tout problème important dès le départ. Si vous comptez demander un prêt, vous devez toute façon créer un plan détaillé des finances de votre business plan.

Vous devez passer aussi au peigne fin, avec votre comptable :

  • bénéfices et pertes
  • états des flux de trésorerie,
  • bilans,
  • registres bancaires,
  • antécédents fiscaux

Vous devez examiner les ventes alimentaires et les boissons (mensuelles et annuelles), les coûts de main d’ouvre, le food cost. Regardez également le coût du loyer, de l’assurance, les taxes … Examinez les contrats des fournisseurs existants et l’état de tous les actifs (notamment les équipements et matériels) dont vous héritez.

Examinez le passif que vous assumeriez : à qui devrez-vous de l’argent, combien et quels sont les paiements mensuels ? Si les propriétaires actuels n’ont aucun prêt, mais que vous envisager d’emprunter, vous devez donc inclure ce coût dans votre business plan de restaurant.

Si un propriétaire reste flou sur ces informations, qu’il souhaite vous cacher des choses, essaie de noyer le poisson, ne poursuivez pas. Toute personne désireuse de vendre devrait être prêt à donner une image claire de la santé financière de son restaurant.

3. Existe-t-il des problèmes fiscaux ou juridiques ?

Le manquement au paiement des impôts ou des salaires est l’une des raisons les plus courantes de fermeture de restaurants. Ces obligations s’accumulent rapidement sous les sanctions gouvernementales, et vous ne voulez pas hériter de ces dettes. Il existe de nombreuses autres légalités à surveiller: les salaires impayés, les poursuites des clients, le loyer en souffrance, etc. Demandez l’aide d’un avocat pour examiner tous les dossiers publics afin que votre rêve de restaurant ne devienne pas un cauchemar.

Le saviez-vous ? :  Ouvrir un bar à tapas : toutes les démarches pour y parvenir

4. Comment est l’emplacement ?

À moins que vous ne connaissiez très bien le restaurant à vendre (vous y avez travaillé ou l’avez fréquenté), vous devez savoir comment fonctionne le lieu pour l’entreprise. Est-il situé dans une zone animée ? Est-il suffisamment visible pour attirer la circulation piétonne ? Y a-t-il suffisamment de parking pour encourager les clients à venir ? Comment est la concurrence à proximité ? Des nouveaux restaurants ont-ils ouvert récemment qui pourraient nuire aux affaires ? Si la propriété est louée, le loyer est-il au bon prix pour le quartier ? Quelles sont les futures conditions du bail ?

5. Quelle est sa réputation ?

Même si vous êtes un fidèle habitué de l’établissement, prenez le temps de le regarder à travers les yeux de la communauté en général. Que pensent les autres habitants de la nourriture et du service ? Vous pouvez glaner certaines de ces informations grâce à l’observation à la volée. Mais profitez de ressources comme Yelp, Google et les réseaux sociaux pour voir ce que les gens disent de leurs expériences. S’il est vrai que vous pouvez toujours gagner une deuxième chance en faisant la promotion du restaurant « sous une nouvelle direction », une mauvaise réputation peut être difficile à surmonter.

6. Achèterez-vous la marque dans son ensemble ?

Si vous décidez d’acheter le restaurant, vous devez toujours déterminer si vous voulez le tout : le nom, le logo et le menu ou simplement l’espace et l’équipement. Il n’est pas rare que les restaurants se renomment après une vente, et cela peut être une bonne option si la réputation doit être améliorée. À certains égards, cependant, cela peut donner l’impression de partir de zéro. Si vous ne prévoyez pas de faire de grands changements au départ, il serait préférable de conserver le nom et la marque actuels du restaurant. Après tout, si ce n’est pas cassé, ne le réparez pas.

Le saviez-vous ? :  Comment économiser de l'argent lors de l'ouverture d'un restaurant ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.