Quelles assurances pour ouvrir un restaurant ?

Quelles assurances pour ouvrir un restaurant

Assurer son activité est primordiale. En effet, on ne sait pas ce qui peut arriver, mais un simple dégât des eaux  peut être fatale pour votre activité, puisque cela peut entrainer un ralentissement de votre activité ou pire l’arrêter totalement.

C’est pourquoi assurer votre activité lors de l’ouverture d’un restaurant est nécessaire pour protéger l’ensemble de votre activité, de vos salariés et/ou collaborateurs, de votre famille et de vous-même !

Quelles assurances pour ouvrir un restaurant : l’assurance de prêt

L’assurance de prêt garantit la prise en charge de la totalité ou d’une partie des échéances de remboursement ou du capital qui vous reste de votre crédit, dans le cas d’un décès, de la perte totale et irréversible d’autonomie, d’invalidité permanente, ou d’incapacité temporaire de travail et de la perte d’emploi.

Les garanties obligatoires de l’assurance de prêt :

  • Décès : Perte Totale et Irréversible d’autonomie (PTIA)

Les garanties optionnelles de l’assurance de prêt :

  • Invalidité absolue et irréversible
  • Incapacité Temporaire Totale (ITT)
  • Invalidité Permanente Totale (IPT)
  • Invalidité Permanente Partielle (IPP)

Quelles assurances pour ouvrir un restaurant : l’assurance multi-risque et responsabilité civile

Perte d’exploitation

Le but de souscrire à cette assurance est de réduire la baisse du chiffre d’affaires. Cela doit être la conséquence directe des dommages matériels garantis causés aux biens assurés dans les locaux professionnels. Les pertes d’exploitation qui sont la conséquence directe de dommages matériels causés par un incendie ou une explosion d’un risque voisin qui empêche de ce fait, totalement ou partiellement l’accès aux locaux professionnels assurés.

Cette assurance garantit aussi la valeur marchande des éléments incorporels du fonds à l’exclusion de tout élément corporel.

La période d’indemnisation est fixée à 12 mois.

Protection juridique

La protection de vos droits n’est pas une option

La Protection juridique assure :

  • le statut de votre établissement
  • vos collaborateurs
  • l’environnement économique
  • la fiscalité
  • les services publics et les formalités administratives

Le contrat santé collectif pour tous

Vous devez obligatoirement proposer à vos salariés et à vous même si vous êtes assimilé salarié un contrat obligatoire et collectif d’assurance complémentaire santé. Il existe plusieurs types de couverture :

  • convention ou accord collectif ou d’entreprise
  • accord référendaire (ratifié à la majorité des électeurs inscrits, soit 50% des effectifs)
  • décision unilatérale de l’employeur (DUE) constaté par un écrit remis à chaque salarié

Tous vos salariés devront obligatoirement adhérer au contrat collectif. Cependant, des dispenses d’adhésion sont prévues par la loi :

  • les salariés qui bénéficient de la CMU
  • les salariés qui bénéficient de la ACS
  • les salariés assurés par leur conjoint
  • les salariés qui bénéficient d’un contrat collectif obligatoire en qualité d’ayant droit sur le contrat de leur conjoint
  • les salariés en CDD et en temps très partiel

Quelles assurances pour ouvrir un restaurant : Votre protection sociale

Vous êtes travailleur non salarié ? La protection sociale des travailleurs non salariés est confiée au régime général de la Sécurité Sociale . Vous aurez ainsi droit à la même simplicité de gestion et qualité de traitement que les salariés. De ce fait, si vous êtes malade, que vous ayez un accident, ou que vous soyez hospitalisé et que l’arrêt de travail est supérieur à 7 jours, l’indemnité sera versée à partir du 4ème jour.

Statut de travailleur non salarié

Début du versement Durée du versement Montant du versement
Arrêt de travail

Cas d’hospitalisation : l’indemnité journalière est versée à partir du 4ème jour

Cas de maladie ou accident : l’indemnité journalière est versée à partir du 8ème jour
Vous pourrez bénéficier d’une indemnisation sur 360 jours sur une durée de 3 ans50% des revenus soit
minimum : 5,14€ par jour
maximum : 52,9€ par jour
Invalidité

En cas de non indemnité journalière : 1er jour du mois civil suivant la demande

En cas d’indemnité journalière : 1er jour du mois civil suivant
Jusqu’à l’âge légal du départ à la retraiteEn cas d’invalidité partielle : 11 584€ par an maximum

En cas d’invalidité totale : 19 300€ par an maximum

Statut assimilé salarié

Début du versement Durée du versement Montant du versement
Arrêt de travail

50%du gain journalier sur base des 3 derniers mois à partir 4ème jour d’arrêt
 Durée maximale de 3 ansMaximum de 43,4€ par jour
Invalidité

Invalidité partielle vie privée 1ère catégorie 

Invalidité totale vie privée 2ème catégorie

Besoin d’une tierce personne
Rente30% du salaire annuel moyen des 10 meilleures années – maximum 11 584€ par an

Maximum 19 308 € par an

Salaire annuel moyen de base des 10 meilleures années – maximum 13 236€ par an

1 réflexion au sujet de « Quelles assurances pour ouvrir un restaurant ? »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.