10 idées pour réduire les déchets et supprimer le plastique à usage unique en restauration et hôtellerie

La réduction des déchets fait partie intégrante de nombreuses stratégies RSE en hôtellerie et restauration.
Davantage soucieux de l’environnement, les clients sont de plus en plus en demande sur l’éco-responsabilité des établissements qu’ils sélectionnent, notamment dans les hôtels et restaurants.
Découvrez 10 astuces faciles à entreprendre zéro déchet pour vos équipes et clients, dans les cuisines et dans les chambres !

1. Préférer l’eau filtrée sur place à l’achat de bouteilles d’eau en plastique ou en verre

En chambre d’hôtel, il est commun de proposer des bouteilles en plastique pour l’accueil des clients. Néanmoins, les bouteilles en plastique à usage unique polluent massivement.
Au restaurant, les bouteilles plastiques laissent davantage place aux bouteilles en verre, qui sont consignées, mais qui génèrent d’importantes émissions de CO2 liées au transport.

Proposez à la place des carafes d’eau dont l’eau vient directement du réseau. Elle peut être filtrée par une fontaine à eau, branchée à l’eau du réseau et retirer ainsi le goût du chlore, résidus et particules de l’eau du robinet.

2. Privilégier la consigne pour la vente à emporter

Si vous proposez des plats à emporter dans votre restaurant, évitez les contenants en plastique ou en carton à usage unique. Instaurer une consigne d’un montant de quelques euros dans votre restaurant en proposant des contenants réutilisables à vos clients, c’est possible ! En plastique ou en verre, les contenants seront d’autant plus appréciés.

3. Acheter local et en vrac

Cuisinier des produits locaux et de saison permet de réduire son empreinte carbone liée au parcours des aliments. Si les produits avec lesquels vous cuisinez sont issus de l’agriculture raisonnée et de saison, c’est encore mieux ! Cela sera gage de qualité et vous permettra d’éviter le suremballage de certains aliments.

4. Supprimer les gobelets à usage unique

Pour en finir avec les gobelets en plastique ou en carton, mettez à disposition de vos employés et de vos clients de chambre d’hôtel des verres, mugs ou petites gourdes en verre. Plus esthétiques et plus agréables, ils remplaceront sans mal les gobelets à usage unique.

5.Faire le tri sélectif et recycler un maximum

Une bonne politique de gestion des déchets en hôtellerie et restauration est élémentaire au vu de l’activité de ces établissements.
Des dizaines de bacs de recyclage existent pour trier vos déchets. Sensibiliser vos équipes aux consignes de tri sera relativement simple.

6. Valoriser les déchets 

Afin de limiter au maximum vos déchets, tournez-vous vers des acteurs qui valorisent vos déchets.
Par exemple, les huiles alimentaires usagées peuvent être récoltées par des sociétés tierces et recyclées pour la production de biocarburant.
Composter vos épluchures de fruits et légumes, marc de café, thé… peut être utile à l’agriculture. Vos déchets organiques se transforment en engrais, idéal pour vos plantations !

Vous pouvez aussi offrir l’opportunité à vos clients de repartir avec leurs restes en leur proposant des doggy bags, parfaits pour diminuer le gaspillage alimentaire.

7. Éviter les produits mono-dose suremballés

Pour les petits-déjeuners en hôtellerie, nombreux sont les produits que l’on retrouve en portions individuelles tels que des pots de confiture, miel, beurre ou encore pâte à tartiner, distribués dans des contenants plastique. Remplacez-les par des produits mono-dose en verre ou mieux encore : par de grands contenants en libre service.

8. Trouver des alternatives aux produits d’accueil 

Mettez le strict minimum dans les chambres d’hôtel et indiquez dans un catalogue le reste des produits proposés sur demande à l’accueil. Remplacez les mini doses de gel douche et shampoing par des modèles plus écologiques comme des distributeurs muraux rechargeables ou des cosmétiques solides, sans emballages.
Concernant les savonnettes, valorisez les restes (comme peut le faire Unisoap) pour donner accès à l’hygiène aux populations défavorisées.

9. Remplacer les pailles en carton

Depuis que les pailles en plastique sont interdites en France, cela fait incontestablement du bien pour la planète. Plutôt que de les remplacer par des pailles en carton (rarement appréciées quand elles finissent par se dissoudre dans les verres…) ou des paillesen amidon de maïs jetables, préférez les pailles en bambou, 100% biodégradables, ou bien en inox, qui ont toutes deux l’avantage d’être réutilisables.

10. Remplacer le film alimentaire plastique par de nouvelles solutions

Devoir retirer le film alimentaire plastique des cuisines est sans doute l’une des actions les plus contraignantes à entreprendre.
Pourquoi ne pas s’en séparer petit à petit ? Vous pouvez commencer par le remplacer par des bee wraps (tissus réutilisables imperméabilisés par de la cire d’abeille) ou encore par des couvercles en silicone ou sacs de congélation réutilisables, pratiques pour la conservation des aliments.
Pour les cuissons sous vide, elles peuvent se faire avec un emballage à base de maïs, résistant à 80 degrés, compostable par la suite.
Cela vous permettra de réduire une bonne partie de vos déchets plastique !

Le Mirazur à Menton est le premier restaurant à avoir obtenu le label “Plastic Free” en début d’année 2020. D’autres restaurateurs sont en voie de suivre le mouvement, réalisant que l’utilisation du plastique n’est pas obligatoire en cuisine.

Au-delà de la suppression du plastique à usage unique, la réduction du gaspillage de l’eau et de l’électricité ainsi que la réutilisation des restes et déchets alimentaires sont d’autres sujets à creuser pour devenir le restaurant ou l’hôtel de demain.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.