Comment devenir traiteur à domicile en seulement 3 étapes

Vous êtes passionné.e de cuisine et vous souhaitez devenir traiteur à domicile et préparer les repas depuis chez vous ? De nombreuses personnes nous appellent pour savoir quelles démarches entreprendre pour pouvoir être traiteur à domicile. Elles veulent savoir notamment si des formations sont obligatoires, si c’est possible, tout simplement, de cuisiner depuis chez soi et de vendre les plats préparés à des clients ? Si vous vous posez, vous aussi, ces questions, alors vous êtes au bon endroit. Avant tout, il est tout à fait possible de devenir traiteur à domicile en cuisinant les repas depuis chez soi et les vendre à des clients. Néanmoins, certaines règles sont à respecter. Dans cet article, je vous propose 3 étapes clés pour devenir traiteur à domicile et vous saurez ainsi tout ce qu’il y a à savoir pour mener à bien ce joli projet. Ici, nous parlons exclusivement des personnes qui souhaitent cuisiner dans leur domicile pour vendre les plats à emporter ou en livraison.

Les 4 choses les plus importantes à faire sont :

  1. connaitre la faisabilité de son projet et choisir son concept
  2. connaître toutes les règles à respecter
  3. choisir le bon statut

Les personnes ont tendance à directement passer à la 4ème étape de leur projet avant d’avoir réalisé les trois premières.

La première étape pour devenir traiteur et cuisiner depuis chez soi : savoir où vous allez 

Réaliser le business plan 

Vous vous dites sûrement que c’est pas la peine de faire un business plan car vous savez ce que vous devez faire. Mais cela peut être une erreur qui peut amener votre entreprise à l’échec. 

Quel est votre marché cible ? 

Tout d’abord, déterminez à qui vous allez vendre vos préparations. Y’a-t-il beaucoup de bureaux autour de vous ? Vivez vous, plutôt dans un quartier familial ? En bref, analysez votre environnement géographique afin de vous adapter au mieux à la demande. 

Quel concept choisir ? 

Vous pouvez choisir une spécialité, comme par exemple proposer des plats réconfortants, ou alors une spécialité culinaire. Le fait de se spécialiser permet de se démarquer de vos concurrents. Mais, attention toutefois à toujours prendre en considération les besoins et les attentes de votre client cible. En effet, vous pouvez faire le meilleur des couscous mais si votre cible n’aime pas ce genre de plat alors vous ne les vendrez pas. 

Que doit inclure votre business plan ? 

  • L’argumentaire de vente 
  • Votre parcours, votre CV, vos compétences, vos expériences … 
  • Les services proposés 
  • Une description de vos clients cibles 
  • Etude de marché 
  • Stratégie marketing 
  • Détails des concurrents 
  • Equipements utilisés, transport etc

La deuxième étape est le choix du statut juridique en parallèle de l’immatriculation de votre activité

Ici, nous nous concentrons sur les cuisiniers qui souhaitent préparer les plats chez soi, et les vendre à emporter seulement ou en livraison à domicile, mais ici nous ne prenons pas le cas de la consommation sur place. Dans cette situation, vous  avez une activité de nature artisanale. De ce fait, vous devez immatriculer votre activité auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. 

Pour le choix du statut juridique, vous pouvez choisir un des 5 statut : 

  • Le statut d’auto-entrepreneur : statut plutôt simple pour un démarrage, vous payez vos cotisations sociales à hauteur de 12,6% par rapport à votre chiffre d’affaires. Néanmoins, votre chiffre d’affaires ne doit pas dépasser 176 200 € HT. 
  • L’entreprise individuelle au réel : statut plus coûteux 
  • L’EURL : société unipersonnelle 
  • SARL 
  • SASU : statut intéressant si vous travaillez seul et permet d’éviter la Sécurité sociale pour les indépendants. 

La troisième étape est de connaître les réglementations en vigueur pour lancer votre activité de traiteur à domicile en toute conformité

Comment devenir traiteur à domicile : une connaissance accrue des règles d’hygiène et de sécurité alimentaire 

Si vous voulez vous lancer dans le service de traiteur à domicile et que vous cuisinez depuis votre domicile alors vous devrez connaitre parfaitement les règles d’hygiène alimentaire pour garantir la sécurité de vos clients. En effet, si un client a une intoxication alimentaire après avoir mangé un de vos plats, vous en serez responsable. 

Suivre une formation hygiène alimentaire est obligatoire si vous préparez les plats depuis chez vous. En effet, les règles d’hygiène diffèrent des règles basiques que nous utilisons à la maison. Pour un service de traiteur à domicile vous devrez connaître et maîtriser les normes sanitaires concernant le matériel utilisé, le stockage, la conservation des aliments… Attention, il est strictement interdit de vendre les préparations de la veille le lendemain. 

Aussi, vous devez également vous déclarer auprès de la direction départementale en charge de la protection des populations (DDPP). Cela permet au service d’hygiène et sécurité alimentaire de venir chez vous pour des visites de contrôle. 

Vous devez également vous faire accompagner par un laboratoire d’hygiène pour mettre en place un plan de contrôle biologique pour analyser les produits, les équipements, et le plan de travail.

La maîtrise de la chaine du froid est incontournable dans le métier de traiteur. Pour ce faire, vous devrez investir dans des équipements qui respectent cette norme réglementaire, comme des solutions de stockage, ou encore un véhicule réfrigéré pour la livraison des plats préparés.

Commencez à vous former à l’hygiène alimentaire dès maintenant gratuitement

La formation permis d’exploitation pour vendre des boissons alcoolisées à votre clientèle 

Vous souhaitez offrir avec vos plats, une bouteille de vin qui accompagne le repas ? ou encore donner la possibilité à vos clients de commander des bières ? Alors, le permis d’exploitation est obligatoire. En effet, cette formation vous donne le droit d’exploiter une licence pour vendre des boissons alcoolisées. 

Dans votre cas, vous pouvez demander une des deux licences : 

  • petite licence à emporter : pour les alcools ne dépassant pas les 18° (vins, bières …) 
  • licence à emporter : pour les alcools au-delà de 18° 

Néanmoins, si vous souhaitez vendre des boissons entre 22h et 8h du matin, alors le PVBAN est obligatoire. 

Vous devrez également faire une demande préalable à la mairie de votre lieu d’exploitation afin d’avoir une des deux licences.

Cuisiner chez le client et cuisiner depuis chez soi n’est pas la même activité

Malgré le fait que les deux sont un métier de cuisinier, être chef à domicile, c’est-à-dire cuisiner directement chez le client n’est pas considéré de la même manière que de cuisiner depuis chez soi. En effet, cette dernière activité est considérée comme de la restauration rapide. Cela est donc deux statuts différents : le traiteur qui cuisine à domicile des clients à une activité commerciale et doit de ce fait, faire la préparation des repas uniquement chez les clients, tandis que la cuisine depuis chez soi est une activité artisanale.

Commencez à vous former à l’hygiène alimentaire dès maintenant gratuitement

Source :

https://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/documents/pdf/gph_livraison_repas_a_domicile_20145953_0001_p000_cle83be51.pdf

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.