Hygiène alimentaire et formation obligatoire de votre personnel

Quelles règles d’Hygiène alimentaire et  de formation obligatoire de votre personnel ?

Le personnel qui manipule les aliments peut être une source de contamination importante, soit du fait de son mauvais état de santé ou d’être porteur asymptomatique de certains germes, d’un comportement inapproprié mais également du fait d’une hygiène corporelle inadéquate.

Il faut donc former tous les collaborateurs du restaurant aux règles d’hygiène et de sécurité sanitaire des aliments mais aussi assurer une surveillance de la maitrise de ces règles d’hygiène qui peuvent avoir des conséquences sanitaires indéniables en cas de mauvais comportement.

Actuellement la tendance veux que la formation Hygiène alimentaire se déroule via une plateforme e-learning.

L’Hygiène du personnel en restauration

Objectif : maîtriser les dangers de contamination

Faire en sorte que les personnes en contact avec les aliments ne les contaminent pas.

Ceci est possible grâce :

  • à une bonne hygiène corporelle et une tenue de travail adéquate et propre ;
  • à un comportement approprié ;
  • à un état de santé non susceptible de nuire à la sécurité sanitaire des aliments.

L’état de santé de votre personnel de cuisine

Toute personne dont l’état de santé (vomissements, diarrhées, plaie infectée, rhinites…) pourrait conduire à la contamination des produits et/ou de l’environnement de travail, doit le signaler.

Des mesures appropriées doivent être prises.

A titre d’exemples :

  • changement de poste de travail en cas d’infection dermique grave ou de troubles gastro-intestinaux afin de ne pas manipuler des aliments non préemballés ;
  • port d’un masque recouvrant le nez et la bouche en cas d’infections rhinopharyngées ;
  • plaie nettoyée et désinfectée puis protégée par un pansement étanche renouvelé régulièrement et port de gant obligatoire, voire de doigtier.

Disposer dans les locaux d’une trousse médicale d’urgence, munie d’un stock renouvelé de pansements, doigtiers, de solutions antiseptiques…

Les visites médicales doivent être réalisées en fonction de la réglementation en vigueur et l’ensemble des certificats d’aptitude doivent être archivés et consultables lors des contrôles.

L’Hygiène des mains

Propreté des mains:

  • Veiller particulièrement à la propreté des mains, ainsi que des avant-bras et des ongles.
  • Les ongles doivent être les plus courts possibles et soignés, sans vernis à ongles ni faux-ongles.
  • Le personnel doit se laver les mains de façon régulière et au moins :
    • à la prise ou à la reprise du travail,
    • après passage aux toilettes,
    • après s’être mouché, avoir toussé, s’être touché le nez, les cheveux ou la tête,
    • après une opération contaminante (manipulation des poubelles, des emballages et des œufs coquille, épluchage des légumes, etc.),
    • avant des opérations sensibles (hachage, etc.) ou avant manipulation de produits sensibles (mayonnaise, tartare, carpaccio, etc.).

Exemple de méthode de nettoyage des mains:

  • Mouillage préalable des mains à l’eau tiède ;
  • Prise de savon liquide ;
  • Savonnage efficace (20 secondes) ;
  • Brossage des ongles et des mains si nécessaire ;
  • Rinçage à l’eau tiède ;
  • Essuyage avec un système à usage unique.

Dispositifs pour le lavage des mains:

  • Lave-mains : à commande hygiénique et alimenté en eau potable tiède.
  • Brosse à ongles : à n’utiliser qu’en cas de mains et/ou ongles particulièrement sales.

Dans ce cas procéder à un double lavage des mains.

La brosse à ongles doit être correctement entretenue et maintenue sèche pour éviter de devenir un nid à microbes.

  • Le savon liquide : le savon liquide utilisé peut être bactéricide mais ce n’est pas une obligation.
  • Système d’essuyage à usage unique : papier à usage unique, système de tissu auto-enrouleur en bon état de fonctionnement.

Les systèmes à air chaud sont déconseillés à cause des mouvements d’air qu’ils génèrent et du fait qu’ils sont peu efficaces.

Les dispositifs de lavage des mains doivent être en nombre suffisant, judicieusement placés (à la sortie des WC, à l’entrée de la cuisine, etc.), correctement entretenus et approvisionnés (distributeurs remplis…).

Une poubelle doit être prévue pour jeter les papiers utilisés.

Tenue de travail adéquate et propre

  • Les cheveux doivent être courts ou attachés.
  • Les bijoux (l’alliance ainsi que les bijoux portés en-dessous de la tenue sont tolérés), montres et piercing ne doivent pas être portés en zone de fabrication.
  • Le personnel doit disposer d’une tenue propre, complète et renouvelée, réservée aux périodes de travail.
  • Les chaussures de travail doivent être également correctement entretenues.
  • Ainsi, en cuisine, la tenue se compose : d’un pantalon, d’une veste avec éventuellement un tablier, d’une coiffe et de chaussures spécifiques.
  • En salle, la tenue doit être propre, complète et renouvelée.
  • En cas de port d’un tablier, celui-ci doit être renouvelé à chaque service.
  • Le port éventuel de gants ne doit pas dispenser l’utilisateur de se laver les mains avant de les enfiler.
  • Les gants doivent être changés aussi souvent que nécessaire.

Le personnel doit disposer d’un vestiaire (placard ou local) lui permettant :

  • de revêtir sa tenue de travail ;
  • de déposer sa tenue de ville ainsi que ses effets personnels.
  • Le linge sale et le linge propre ne doivent pas être mélangés.

De même, la tenue de ville et la tenue de travail doivent être rangées dans des espaces distincts.

Surveillance:

La surveillance de l’hygiène du personnel se traduit notamment par :

  • un contrôle visuel de l’hygiène corporelle du personnel ;
  • un contrôle visuel du port de la tenue complète ainsi que de sa propreté ;
  • une surveillance médicale appropriée.

Cas des personnes extérieures

Des personnes extérieures à l’entreprise (maintenance, livraison…) sont susceptibles de circuler dans les locaux.

A cet effet doivent être prévues des dispositions spécifiques pour éviter tout risque de contamination de l’environnement de travail et des produits : mise à disposition de tenue de protection, circuit de circulation, horaires d’intervention (intervention en-dehors des heures de fabrication par exemple)…

Comportement approprié:

Le personnel manipulant des denrées alimentaires doit avoir un comportement limitant les risques de contamination de celles-ci. Ainsi il est interdit de boire, manger (en dehors des dégustations) et fumer dans les locaux de fabrication. Il convient également de substituer, à chaque fois que la situation le permet, des ustensiles propres (pinces, cuillères…) à l’usage des mains. De même, il ne faut pas goûter les préparations avec le doigt mais utiliser, à cette fin, un ustensile propre.

Formation du personnel

Objectif : Savoir et comprendre comment maitriser les dangers de contamination, de multiplication ou de survie.

Faire suivre au personnel une formation adaptée et renouvelée au poste qu’il occupe et qui lui permet de comprendre pourquoi et comment les dangers apparaissent ou s’accroissent et comment éliminer ou réduire ces dangers.

Cette obligation de formation se traduit par le recours à :

  • la formation initiale (CAP, BP, Bac Pro…) ;
  • et à la formation continue :
  • des formations en hygiène par des organismes reconnus et dispensant une formation conforme aux exigences réglementaires ;
  • une formation interne documentée (remise de documents pédagogiques…) encadrée par un responsable lui- même formé ;
  • des formations dédiées pour des pratiques spécifiques (cuisson sous-vide, fabrication de conserves…).

Former le personnel signifie également mettre à sa disposition :

  • le Guide de Bonnes Pratiques d’Hygiène et d’application de l’HACCP ;
  • les recettes ou documents techniques présents dans l’entreprise, issus de l’expérience ou des formations successives ;
  • et éventuellement des livrets, ou affiches d’information sur l’hygiène.

L’entreprise doit conserver toutes les attestations de stage suivis par le chef d’entreprise ou son personnel.

Contenu de la formation HACCP

Pré-requis d’accès à la formation Hygiène alimentaire

  • Aucun.

Objectif de formation HACCP

  1. • Gérer un établissement de restauration commerciale en appliquant les bonnes pratiques d’hygiène en restauration commerciale.

Modalités pédagogiques

  • Formation en présentiel/inter entreprise /intra entreprise/Le formateur anime à l’aide d’un vidéoprojecteur.
  • Etudes de cas pratiques, mises en situation.
  • Formation en ligne via plateforme LMS.

Modalités d’évaluation de la formation HACCP

  • Questionnaire de connaissance

Nombre de stagiaires

  • Nombre de stagiaires 2 minimum et 15 maximum par session en présentiel
  • Individuel pour la formation à distance

Aliments et risques pour le consommateur

  • Dangers microbiens
    • Microbiologie des aliments : Monde microbien, classement en utiles et nuisibles, conditions de multiplication, de survie et de destruction, répartition des micro-organismes dans les aliments.
    • Dangers microbiologiques dans l’alimentation : principaux pathogènes, toxi-infections alimentaires collectives, associations pathogènes/aliments.
    • Moyens de maîtrise des dangers : qualité de la matière première, conditions de préparation, chaîne du froid et du chaud, séparation des activités dans l’espace et le temps, hygiène des manipulations, conditions de transport, entretien des locaux et du matériel.
  • Autres dangers potentiels : chimiques, physiques, biologiques.

Fondamentaux de la réglementation communautaire et nationale

  • Notions de déclaration, agrément, dérogation d’agrément
  • L’hygiène des denrées alimentaires : paquet hygiène, traçabilité, gestion des non-conformités, Bonnes Pratiques d’Hygiène (BPH), procédures fondées sur le Hazard Analysis Critical Control Point (HACCP).
  • L’arrêté en vigueur relatif aux règles sanitaires du commerce de détail.
  • Contrôles officiels : Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations, Agence Régionale de Santé, grilles d’inspection, points de contrôle, suites de l’inspection.

Plan de maîtrise sanitaire

  • Définition
  • Guide de Bonnes Pratiques d’Hygiène (GBPH) du secteur d’activité
  • Bonnes Pratiques d’Hygiène (BPH) (Points clefs et 5M)
  • Principes de l’HACCP
  • Système documentaire
  • Mesures de vérifications

paquet_hygiene_1 paquet_hygiene_2

2 réflexions au sujet de “Hygiène alimentaire et formation obligatoire de votre personnel”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.