le guide pour ouvrir un bar

Reconversion professionnelle : le guide pour ouvrir un bar

Selon des études, près de 80 % des personnes qui sont licenciées voudront procéder à une reconversion professionnelle, mais cela s’étend aussi vers d’autres couches de la population. L’un des rêves les plus répandus est de tout quitter pour ouvrir un bar, mais au-delà de cette conception, il est important de suivre quelques règles pour réussir. Le fait de passer à une nouvelle vie n’est pas de tout repos. A la fin de cet article nous vous offrons un guide complet pour réussir l’ouverture de votre bar à Lyon.

Structurer son idée pour arriver à un projet bien abouti

L’un des conseils astuces les plus importantes est le fait de commencer par une idée. Mais celle-ci ne doit pas seulement se suffire à l’intention douvrir bar. Ouvrir un bar, oui, et après ? Ouvrir un bar dans quel endroit ? Comment le présenter ? Comment attirer les clients ? Quel genre de bar ? Quelle est la réglementation qui régit ce projet ?

La réponse à toutes ces questions va vous aider à structurer l’idée reconversion. Il ne faut pas oublier non plus que vous êtes sur le point de procéder à une création entreprise. Tout au long de ce guide démarches, il sera question de toutes les modalités que cela exige. Le résultat attendu sera un bar qui marche et qui vous rapporte. Le projet doit être viable pour que la reconversion professionnelle ne se solde pas par un échec.

Trouver la bonne idée de concept

Trouver le concept qui plaira à vos clients est essentiel. Il faut que celui-ci se démarque de la concurrence. Cela peut passer par la qualité du service, la qualité des produits, les valeurs que vous promouvez. Ce qui est avantageux, c’est que dans le monde de bar il y a une multitude de concepts qui existent comme le bar à cocktail, bar à thème, bar à vin, bar à tapas…

L’étude de marché vous aidera à affiner votre concept. En effet, lors de l’étude de marché, vous allez faire une analyse du marché du bar, quels bars sont déjà existants et quels sont leur concept, est-ce qu’il y a une demande … Par exemple, si vous vous projetez dans un certain quartier et que vous voulez ouvrir votre propre bar à vin, et qu’il en existe déjà une dizaine, vous allez soit chercher un autre quartier avec moins de concurrence, soit changer de concept.

Faire le business plan

Le business plan est obligatoire lorsqu’on veut créer une entreprise. A travers celui-ci vous allez savoir si votre idée est viable. Vous allez notamment :

  • Faire un budget prévisionnel en fixant vos prix (ne pas oublier la TVA)
  • Prendre en compte vos marges
  • Le coût de votre matériel
  • Prendre en compte les salaires

Choisir le bon statut juridique

Choisir la bonne forme juridique est indispensable pour votre bar. Les statuts juridiques servent à définir légalement le régime social et le régime fiscal de l’entreprise ainsi que les relations entre le dirigeant, les associés et l’entreprise. En France, il existe plusieurs formes juridiques :

  • SARL ( société à responsabilité limitée) : formalités réduites et patrimoine personnel protégé en cas de poursuite créancier
  • EURL ( Société Unipersonnelle à responsabilité limitée) : vous êtes le seul associé
  • Entreprise Individuelle : vous êtes le seul associé et votre patrimoine et l’actif de votre entreprise sont confondus. C’est un statut juridique qui est plus risqué que la SARL et l’EURL.

Changer ses habitudes et dépasser ses appréhensions

Les démarches conseils passent aussi par l’encouragement. Faites en sorte de ne pas vous décourager à la moindre difficulté. La valeur la plus importante pour les nouveaux entrepreneurs, c’est le courage. Si vous n’êtes qu’au début du processus, prenez bien le temps de réfléchir avant de commencer vraiment. Envisager reconversion n’est pas une décision facile à prendre. Il faudra changer le mode de vie. La création entreprise s’apparente vraiment au changement de mode de vie. Vous devriez sortir de votre zone de confort pour y faire face.

Pour réussir reconversion, il sera peut-être nécessaire de suivre une formation spécifique. C’est après avoir acquis les bases du métier que vous pourriez vous lancer dans l’aventure. Les plus malins et les plus chanceux choisissent l’option de racheter bar. Cette solution est plus simple à gérer que d’ouvrir à un autre endroit un tout nouveau bar. Mais dans tous les cas, il faudra établir un business plan convaincant. Non seulement, il vous servira de guide pour toutes les étapes de votre projet reconversion, mais il vous aidera dans le financement de votre projet.

Faire attention avec les lois et les réglementations

Le plus important pour ouvrir son bar, c’est la réglementation. Si par exemple, vous procédez à une location gérance, il faudra se renseigner sur la détention de la licence. Pour la précision, une licence bar est délivrée par les autorités compétentes pour avoir le droit de vendre les boissons.

La réglementation ouverture bar est très stricte sur le territoire français. Avec l’obtention de la licence, suite à votre formation permis d’exploitation Lyon, vous devez aussi vous enregistrer au Registre de Commerce. Il est aussi important de se présenter à la mairie pour que les pouvoirs publics sachent au moins que vous existez. Vous devez également savoir que les règles concernant l’hygiène doivent être respectées à la lettre.

Les formations obligatoires

le bar est un débit de boissons, il est donc soumis à l’obligation de disposer d’une licence de débit de boissons (licence iv, licence iii). Pour vendre des boissons alcoolisées, vous devez en tant qu’exploitant du bar, passer votre permis d’exploitation. Cette formation, vous donne le droit d’exploiter une licence, et donc permet de vendre des boissons alcoolisées. Vous pourrez vendre des boissons alcoolisées de 3ème groupe si vous êtes titulaire d’une licence iii et des boissons du 3ème et 4ème groupe si vous disposez d’une licence iv.

Le permis d’exploiter ou permis d’exploitation est une formation obligatoire d’une durée de 20 heures, durant laquelle vous apprendrez vos droits et vos obligations en tant que gérant du bar. Vous verrez notamment :

  • l’interdiction de vente d’alcool pour la protection des mineurs
  • la lutte contre l’ivresse publique
  • la lutte contre l’alcoolisme
  • les obligations d’exploitation comme les affichages obligatoires, le droit de terrasse …
  • la responsabilité civile et pénale

Pour passer votre formation permis d’exploitation, vous devez choisir un organisme de formation certifié par le Ministère de l’Intérieur.

Les différents types de licences

  • Licence iv : licence de plein exercice qui vous permet de vendre toutes les boissons alcoolisées quelque soit leur degré d’alcool.
  • Licence iii : licence restreinte, qui permet de vendre les boissons fermentées non distillées ne dépassant pas les 18 degrés, comme les vins, les bières, cidres …
  • Petite licence restauration : Permet de vendre les mêmes boissons que la licence III, mais la consommation d’alcool doit être accompagné d’un repas. Attention, de simple cacahuète ou olives ne sont pas considérées comme un repas. Il faut que ce soit assez consistant. Une grande planche par exemple peut convenir.
  • Licence restauration : permet comme la licence IV, de vendre tout type d’alcool, mais toujours en accompagnement d’un repas comme pour la petite licence restauration.

Pour la demande de licence vous devez vous rapprocher soit :

  • de la mairie de votre lieu d’exploitation
  • de la préfecture si vous exploitez dans les départements d’Alsace et de Moselle
  • de la Préfecture de Police si votre activité est à Paris

Attention, il existe des quotas pour la création, ou l’exploitation d’une licence selon les communes (exceptée pour les licences à consommer sur place). Dans cet article, nous vous expliquons en quoi consiste ces quotas.

Les démarches administratives pour ouvrir un bar

Pour l’ouverture de l’établissement, vous devez faire une déclaration préalable à la mairie de votre lieu d’exploitation en remettant le cerfa n°22542*05, 15 jours maximum avant l’ouverture de votre bar. Ainsi, vous aurez le droit d’exploiter votre établissement en toute conformité et ainsi éviter la fermeture administrative et autres sanctions. Nous vous apprenons comment faire la déclaration en mairie, ainsi que le détail de la procédure lors de notre formation permis d’exploitation.


Sources :

https://agence-juridique.com/articles/comment-ouvrir-son-bar

https://www.pole-emploi.fr/actualites/le-dossier/pratique/creation-ou-reprise-dentreprise/ouvrir-un-restaurant/etape-4–batissez-une-etude-de-m.html

Autres articles sur le même thème :

Reconversion professionnelle : comment ouvrir son propre bar ?

Reconversion professionnelle : les erreurs à ne pas commettre pour l’ouverture de votre restaurant 

Téléchargez gratuitement le guide complet pour réussir l’ouverture de votre établissement

Dans ce guide complet vous retrouvez toutes les démarches obligatoires et nécessaires pour ouvrir votre restaurant, snack, pizzeria, bar … en toute conformité mais aussi pour en assurer sa pérennité.

3 réflexions au sujet de “le guide pour ouvrir un bar”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.